Les assureurs ont remboursé 4 fois plus leur assuré pour des raisons catastrophe naturelle que dans les années 80. Ce qui a notamment fait réitéré à Bernard Spitz, président de la Fédération française de l’assurance (FFA) son appel à une modernisation du régime catastrophe naturelle en France : modulation des franchises, responsabilisation des élus et des entreprises, plans de prévention des risques. En l’absence de mesures, le coût des catastrophes naturelles pourrait doubler d’ici 2040 pour atteindre 92 Md€.

Maintenant que nous savons (presque tous en tout cas) que les catastrophes naturelles ne sont pas si naturelles que ça car elles sont aidées par la consommation de pétrole, le monde semble tourner la barre lentement et le signal a été reçu par les entreprises.

Les USA ont (avaient ?) un but de réduction de l’utilisation du charbon comme source de production d’électricité.

La Chine fait un bon en avant sur le sujet en prévoyant la fermeture de 1000 mines de charbons et a fermé 3 centrales à charbon à Pékin, la dernière le sera sur 2017. Au passage, les panneaux solaires de fabrication chinoises sont parmi les meilleurs du monde en terme de rendement.

L’inde mise beaucoup sur le solaire avec la volonté du Premier ministre indien, Narendra Modi de faire de son pays une nouvelle puissance dans le solaire.

En France on reste sur un “pourrait” selon l’article du Monde Planète ” La France pourrait produire 100% d’énergie renouvelable d’ici 2050

Ces volontés partagées donnent des signaux clairs aux entreprises. Ainsi par exemple, après l’élection de Trump, plus de 700 entreprises américaines lui on adressé une lettre lui demandant de poursuivre les efforts de réduction des émissions de carbone dans le cadre du collectif LowCarbonUSA.

Google annoncé que l’énergie utilisée à alimenter ses data center et ses bureaux devraient être à 100% renouvelable d’ici fin 2017. Google était déjà en 2016 le plus grand acheteur d’énergie verte avec 44ù de son énergie provenant de panneaux solaires et de l’éolien.

Plus modeste, Amazon suit la tendance en promettant de passer de 40% d’énergie renouvelable en 2016 à 50% en 2017 et l’ouverture d’un parc éolien de 253 MW au Texas d’ici la fin de l’année.

Juste derrière, Facebook promet d’atteindre les 50% fin 2018.

En France, observez de près les nombreuses expérimentations qui ont lieu sur tout le territoire. Y compris en Normandie avec l’écoparc du val de Sée – Mont Saint Michel dont laquelle les fondateurs de Glukoze sont parties prenantes.

Une prise de conscience s’est amorcée. L’utilisation d’énergie propre n’est plus un argument marketing mais une source de compétitivité.

Une prise de conscience s’est amorcée. L’utilisation d’énergie propre n’est plus un argument marketing mais une source de compétitivité.